Illus parquet Ecorce et Copeaux

En matière d’esthétique et de confort, la pose de parquet reste une étape déterminante dans l’aménagement d’un intérieur. Avec son élégance toute naturelle, un sol en bois offre un cachet indéniable à la pièce qu’il habille. Il en révèle le caractère atypique tout en lui conférant une sensation de cocon chaleureux. Mais si le parquet reste un atout charme par excellence, décrypter toutes ses caractéristiques techniques pourrait parfois vous rendre marteau. Écorce & Copeaux vous aide à démêler les nœuds !

Plusieurs techniques de pose de parquet

La pose de parquet est un exercice d’endurance exigeant patience, rigueur et minutie dans la pratique du professionnel. Écorce & Copeaux s’adapte aux contraintes de votre habitat, vos envies et votre budget pour vous conseiller et déterminer la technique la plus appropriée.

La pose de parquet flottant

C’est aujourd’hui la solution idéale, qui s’adapte à presque toutes les configurations. Envolés la colle et les clous, les lames de parquet sont assemblées grâce à un système enclicable ou de rainure et languette. Il ne faut pas oublier la sous-couche et le pare-vapeur en amont. Si cette technique se veut plus économique, mieux vaut ne pas négliger la qualité du parquet choisi (éviter le massif) pour en assurer la longévité.

La pose de parquet collé

Elle est envisageable pout tout type de parquet, exception faite du stratifié. On fait généralement appel à cette technique, plutôt contraignante, lorsqu’on veut poser son parquet directement sur une dalle en béton. La chape a pour but de limiter la rétractation du bois, mais doit être parfaitement sèche. Et forcément qui dit colle, dit léger pépin si l’envie vous prenait de changer de revêtement par la suite… Mieux vaut donc être propriétaire ou vouloir investir sur du très (très) long terme !

La pose de parquet sur lambourdes

C’est une méthode traditionnelle à privilégier en cas de défauts ou irrégularités de planéité importants de votre sol. Elle requière un temps de préparation certain puisque l’artisan doit d’abord fixer les lambourdes (sorte de tasseaux), perpendiculairement aux fenêtres. Ceci étant fait, les lames de parquet, massif et semi-massif exclusivement, sont alors clouées dessus.

Les finitions

Cela va sans dire qu’on ne partira pas avant d’avoir posé les finitions : plinthes, contre-plinthes, barres de seuil, vernis… Et quand c’est fini, nos réalisations sont jolies !

Les différents types de parquet

Les parquets en bois massif, un petit goût d’authentique

Nos parquets massifs sont composés d’un seul et même élément constitué à 100% de l’essence de bois que vous désirez. Une fois posés, ils héritent donc de toutes les propriétés intrinsèques dudit bois (dureté, densité, résistance, couleur). En optant pour une pose de parquet en bois massif, vous privilégiez donc le caractère authentique autant que la longévité de votre sol. Il tolère en effet un grand nombre de ponçages de rénovation. Avec un coût élevé, pouvant varier selon le cours des essences de bois, ce matériau est idéal pour qui souhaite investir durablement dans son logement.

Les parquets en bois semi-massif, un petit goût d’authentique, mais moins salé

Nos parquets semi-massifs sont eux aussi entièrement en bois noble, mais sont constitués d’au moins deux essences. D’un minimum de 2,5 mm d’épaisseur, leur couche d’usure (sur laquelle on marche) supporte plusieurs ponçages de rénovation. Naturellement, moins elle sera fine, plus vous pourrez réitérer l’action et ainsi prolonger sa durée de vie.

Les parquets contrecollés, la solution qui grappille du terrain

Nos parquets contrecollés sont composés de trois éléments collés ensemble. La partie inférieure garantit la stabilité de l’ensemble et empêche les déformations du sol. Joliment nommée l’âme du parquet, la partie centrale intègre le système de fixation enclicable ou de rainure et languette. Elle est en bois résineux ou HDF (fibres de bois à haute densité). Enfin, la couche d’usure ou parement vient recouvrir le tout. Constituée de bois noble, c’est elle qui donne au parquet contrecollé un aspect similaire au bois massif et assure sa longévité. Selon son épaisseur (minimum 2,5 mm), elle ne tolérera qu’un nombre limité de ponçages.

Les parquets stratifiés, le revêtement moderne par excellence

Nos revêtements de sol stratifiés sont composés de trois éléments, dont un décor imitant le bois en face visible. Hautement résistante, cette fine couche stratifiée est collée directement sur une âme en HDF. Modernes et confortables, ces revêtements se sont amplement démocratisés ces dernières années. Ils sont moins onéreux, plus rapides à poser et vous offrent en outre l’embarras du choix en matière de décors. Particulièrement robustes, nos lames de parquet stratifié s’adaptent aussi bien à un usage domestique qu’à des zones de passages intenses. De fait, même si aucune rénovation n’est possible, leur durée de vie n’en est pas écourtée pour autant !

Quelques conseils avant toute pose de parquet

Outre l’esthétique, un certain nombre de critères vous aideront à déterminer l’essence de bois qu’il vous faut. Pensez donc bien à vous interroger sur le trafic de la pièce (la densité de passages vous incitera à retenir un bois plus ou moins résistant aux chocs) ; sa typologie (taux d’humidité) ; ou encore si vous avez le chauffage au sol. Enfin, si vous êtes sensibles au développement durable et avez à cœur de soutenir le respect de l’environnement, de nombreux parquets, dont ceux que nous vous proposons, sont certifiés PEFC – FSC. Cette norme vous garantit l’utilisation de bois issus de forêts gérées durablement. Pourquoi s’en priver ?